Le Rwanda est contre les décisions de la justice internationale.

Formulaire de recherche

Voici en quels termes le Ministre de la Justice rwandaise fustige la justice internationale:

«Nous avons dit "qu'être libérés juste parce qu'ils ont terminé les deux tiers de leur peine ne suffit pas". Avant 2012, le Règlement du TPIR prévoyait que le Gouvernement du Rwanda devrait être consulté avant la libération. Aujourd'hui, la Règle a changé. Les gens sont libérés par le tribunal (MTPI) sans prendre l'avis du gouvernement rwandais. Près de 14 d'entre eux sont déjà en liberté ». Le ministre Busingye a poursuivi en disant qu'il n'y a aucune preuve que ces personnes libérées ont changé leur façon de penser, parce que rien ne prouve qu'elles se sont répenties, qu'elles ont exprimés leurs remords ou qu'elles jouent un rôle dans la réconciliation. des Rwandais...

Le Rwanda montre qu'il est au déssus de toutes lois qui régissent l'ONU et démontre que cette institution ne peut plus prendre une décision souveraine à son encontre.

@Archives d'Afrique Centrale.

 
00:00